La cuisine de Bonne-Maman par marsemd2013

Publié le par MarsEMD2013

MARSEMD2013 MARSEMD2013 MARSEMD2013 MARSEMD2013 MARSEMD2013

C’est forcément bon la cuisine de Bonne-Maman, c’est plein de tendresse, plein de bienveillance, plein de subtilité. Bonne-Maman a toujours quelques secrets bien gardés pour rendre un plat banal en une œuvre culinaire marquante dans l’histoire de la cuisine ! Les mains de la Bonne-Maman sont ridées, elles sont sèches et parfois même fatiguées. Elles ont beaucoup servi et n’ont jamais été épargnées par quelques coupures de couteaux trop tranchants, par quelques poêles trop chaudes ou par quelques carapaces trop acérées.

Toutefois, de ses mains naissent le bonheur d’un ventre rassasié, de retrouvailles familiales. Elles façonnent, étalent, caressent, pétrissent , malaxent,  décortiquent  et après quelques heures présentent en toute humilité un plat que nous ingurgitons avec délectation. Certains se risquent à quelques remarques sur la qualité de la cuisson, de l’assaisonnement, souvent le Grand Père qui, habitué depuis près de 70 ans à ces merveilles culinaires ne lui pardonne plus le moindre faux pas. D’autres avancent que « jamais dans leur vie, ils n’avaient mangé quelque chose d’aussi bon ! » et cela, à chaque repas. Une saucisse cuite sur la braise et une purée de pommes de terre,  deviennent le temps d’un instant un plat susceptible d’être servi dans un restaurant gastronomique, une tarte aux framboises nous extrait une larme…

La Bonne-Maman ne cuisine par pour elle mais pour les autres. Il y a bien entendu le sacré « steak frites » du samedi midi durant lequel les pièces de rumsteak, d’entrecôte de l’Aubrac et les pommes de terre bintje sont à la fête. Le doux parfum de la viande grillée et de la friture embaument la maison, ouvrent l’appétit et laissent sur nos habits, pour quelques jours, un souvenir ému. La Bonne-Maman et là, dans sa cuisine, elle porte courageusement son tablier blanc de grand chef, tranche quelques tranches de saucisson et de magret séché, et termine d’équeuter les radis. Tout est là, la cérémonie commence ! Que c’est bon la tradition !

Mais la cuisine de Bonne-Maman ça ne s’arrête pas à ce simple rendez-vous. Une visite à l’improviste (parfois même bien calculée) chez elle pour un petit bisoune, un anniversaire, un diplôme obtenu et nous voilà invité le lendemain à venir savourer les plats de nos rêves. Fini le steak frites du samedi dont l’odeur, trône encore fièrement dans l’air. En entrée ce sera une truffe en croûte avec une sauce au porto, fond de veau et…truffes. En plat principal ce sera un tournedos Rossini de bœuf… aux truffes ou un vrai bon cassoulet de chez nous (sans carottes bien entendu). Et en dessert l’indétrônable croustade aux pommes. On ne ressort pas le même homme de ce genre de repas. Inutile de prévoir quoi que ce soit après. On dispose uniquement d’assez de courage et de force pour se rendre dans le salon, s’étaler dans le canapé en velours qui petit à petit s’affaisse sous notre poids et offre un repos salvateur à tout notre être.

La cuisine de la Bonne-Maman c’est le partage. Mais le partage dans l’effort ! Si l’on veut apprendre, c’est à ses côtés, à quatre mains. C’est un peu comme les coins à champignons, les coins à myrtilles, les coins à perdreaux si tu veux savoir où ils sont, il faut mettre tes bottes et suivre le guide. Pour la cuisine, c’est la même chose ! Chaque enfant, petit enfant, arrière petit enfant vient prêter main forte à la bienaimée  en échange de quoi il repartira avec le précieux sésame. Il faut tout de même avouer qu’une fois chez soi le goût n’est plus le même. Parce que la cuisine de Bonne-Maman c’est aussi de l’improvisation, de l’adaptation, de l’humeur, de l’amour, du savoir-faire. On ne s’improvise pas Bonne-Maman. On ne naît pas Bonne-Maman, on le devient ! La mienne est extraordinaire et bien au-delà de sa cuisine !

 

MARSEMD2013 MARSEMD2013

MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013MARSEMD2013 MARSEMD2013

La cuisine de Bonne-Maman par marsemd2013

Publié dans cuisine

Commenter cet article